Lycée du Parc

Accueil > PRÉPAS > Les Filières > Lettres A/L


Lettres A/L

Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) littéraires (surnommées khâgnes) se scindent en deux versions : la filière A/L et la filière B/L, cette dernière comprenant des mathématiques. Au terme de deux, voire trois, années de préparation intensive, les étudiants présentent divers concours, regroupés pour la plupart dans ce que l’on appelle la Banque d’Épreuves Littéraires (BEL). De nombreux établissements d’enseignement supérieur s’y rattachent :

http://www.ens.fr/admission/concours-lettres/la-bel/
http://www.ecoledulouvre.fr/enseignements/etre-eleve/premier-cycle/inscrire

Débouchés

L’une des grandes forces de filières littéraires est la pluralité des débouchés possibles. L’expérience montre que les élèves intègrent des écoles très variées : les Écoles normales supérieures (ENS), les Instituts d’Études Politiques (IEP), mais aussi des écoles de commerce comme l’École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), ou encore des parcours sélectifs plus particuliers (des magistères de la Sorbonne ; parfois, École des Chartes, qui forme les conservateurs de musée, ou encore l’École du Louvre). Ce grand nombre de débouchés est l’une des grandes forces des CPGE : les élèves ont, en deux ans, le temps d’établir un projet professionnel et de s’orienter en conséquence vis-à-vis des concours présentés.
Pour plus d’informations sur les débouchés des CPGE A/L, voir la page « Débouchés et résultats ».

La première année ou « hypokhâgne »

La première année, appelée hypokhâgne, est une année pluridisciplinaire, durant laquelle les élèves s’ouvrent à toutes les disciplines à caractère littéraire. L’expérience montre que cette année pluridisciplinaire plaît particulièrement aux élèves, qui a été, pour beaucoup d’entre eux, décisive.

En deuxième année, les élèves se spécialisent : ils peuvent aller soit en khâgne Ulm (préparant plus spécifiquement le concours de l’École normale supérieure d’Ulm à Paris qui a un profil très généraliste), soit en khâgne Lyon (préparant le concours de l’École normale supérieure de Lyon qui a un profil de recrutement axé sur la spécialité choisie par chaque étudiant).

Le lycée du Parc

La filière A/L du lycée du Parc est remarquable en bien des points. Non seulement elle obtient régulièrement d’excellents résultats aux concours, ce qui permet aux élèves de choisir l’école qui leur conviendra le mieux, mais elle encourage également une grande cohésion au sein de la classe, qui passe par une vie associative et culturelle très intense. Héritière de nombreuses traditions, la filière A/L du lycée du Parc se démarque par ses activités atypiques, qui soudent les élèves et renforcent l’esprit de classe. Ces deux années sont également vécues pour la plupart des élèves comme des années d’épanouissement personnel et intellectuel.


impression
pdf
actu