Lycée du Parc

Accueil > PRÉPAS > Les Filières > ECG (Ancienne EC) > Témoignages d’anciens élèves > Corentin Jousserand - 2015 à 2017 - HEC


Corentin Jousserand - 2015 à 2017 - HEC

Je suis entré en classe prépa ECS au Lycée du Parc en septembre 2015. Le changement a été un peu rude au début : une nouvelle ville, un appartement, des professeurs exigeants et une charge de travail importante. Bien que l’exigence de la prépa semble laborieuse, je garde, avec du recul, un excellent souvenir de ma classe prépa. Ces deux ans ont été parmi les plus intenses de ma vie et je ne regrette absolument pas d’avoir choisi de faire une classe prépa. Au niveau académique, la prépa a changé ma manière de travailler et j’ai conservé, quatre ans après, mes techniques de travail. Je suis convaincu que la progression que l’on acquiert en classe prépa dans chacune des matières étudiées sert tout au long de la vie et est une occasion unique d’acquérir un savoir et des méthodes de travail. Outre l’aspect académique, les légendes qui circulent sur la compétition en classe prépa sont fausses au Lycée du Parc ; j’ai tissé pendant ces deux ans des amitiés très fortes qui perdurent depuis.

J’ai intégré HEC en septembre 2017. L’entrée en école est à la fois pleine d’opportunités et de frustrations. On a davantage de temps à consacrer à des projets personnels, à nos loisirs et à nos amis. On perd néanmoins l’impression constante de progresser. Si la classe prépa est une continuation du lycée, en version plus exigeante, l’école marque véritablement notre entrée dans le monde professionnel.

Après mon premier semestre à Jouy-en-Josas sur le campus d’HEC, je suis parti en échange universitaire pendant 6 mois à Austin aux Etats-Unis. A la suite de mon master 1 et afin de préparer le concours d’entrée à l’ENA, j’ai décidé d’intégrer le double diplôme avec Sciences-Po Paris. J’ai effectué différents stages dans le privé (start-up, banque et assurance) et dans le public (Assemblée nationale, préfecture et ministère de l’économie). Je travaille aujourd’hui pour le ministère de l’Economie, je suis chargé des relocalisations de l’industrie pharmaceutique et je prépare, en parallèle, les concours administratifs.


impression
pdf