Lycée du Parc

Accueil > PRÉPAS > Les Filières > Lettres A/L > Foire aux questions


Foire aux questions

Comment se passe le passage en deuxième année ?

Les élèves choisissent l’une des deux khâgnes et sont ensuite aiguillés par le conseil de classe. À noter que les élèves qui souhaitent se réorienter vers l’université le font de leur plein gré et ne sont pas forcés par les professeurs à faire de la sorte.

Est-il possible d’intégrer des Instituts d’Études Politiques (IEP) ? Si oui, quelles sont les modalités ?

Il est possible d’intégrer les IEP au sortir de la khâgne, que ce soit en bac+1 ou bac+2. À la suite d’une préparation spécifique en hypokhâgne, les élèves peuvent présenter le concours d’entrée en première année pour les IEP d’Aix-en-provence, Lille, Lyon, Strasbourg, Toulouse et Saint-Germain-en-Laye. En khâgne, il est possible de présenter le concours d’entrée en deuxième année pour ces mêmes IEP. La khâgne est une filière de choix pour la préparation des concours d’entrée des IEP, de par l’aspect pluridisciplinaire, littéraire mais aussi contemporain des études. Sciences Po Paris a également ouvert ses portes aux khûbes (c’est-à-dire les khâgneux effectuant une deuxième khâgne) : recrutement sur dossier et entretien. Ce parcours nécessite la validation en amont d’une L3, et les étudiants intégrant l’IEP de Paris le font à niveau bac+4 (Master).

Est-il problématique de commencer l’étude des langues anciennes en CPGE ?

Non, bien au contraire. L’expérience montre que les débutants en latin ou grec progressent rapidement, à tel point qu’ils atteignent pour la plupart le niveau de leurs camarades qui étaient pourtant plus chevronnés.


impression
pdf
actu