Lycée du Parc

Accueil > PRÉPAS > Informations générales > Contrat implicite entre l’élève et le lycée


Contrat implicite entre l’élève et le lycée

Contrairement à « l’obligation » de préparer le baccalauréat, ce qui est le lot de tout élève du second cycle des lycées, le choix de poursuivre des études en CPGE est un acte volontaire qu’un jeune adulte choisit d’effectuer parmi les nombreuses possibilités qui s’offrent à lui en terme d’études supérieures. Il doit s’agir, pour l’étudiant, d’un engagement conscient dans une voie exigeante impliquant d’accepter en toute lucidité que son effort soit sanctionné, non plus par un examen qui attesterait de sa valeur individuelle, mais par un concours où il sera en compétition avec d’autres candidats non moins valeureux. La philosophie du lycée consiste à considérer que cet engagement se fait dans le cadre d’un Contrat implicite clair entre l’élève et son établissement.

Du côté du Lycée

Lorsqu’un étudiant est admis au lycée du Parc, les équipes du lycée s’engagent à l’aider au maximum pour lui permettre de réaliser ses études dans les meilleures conditions. Leur rôle est d’accompagner l’étudiant jusqu’aux concours. En particulier, le lycée s’interdit toute pratique systématique d’élimination en cours de préparation pour améliorer les palmarès de réussite aux concours. En contrepartie, il est exclu que l’on recrute, à la base, des élèves qui n’ auraient pas de chance raisonnable de réussir.

Du côté de l’élève

L’enseignement qui lui est proposé est efficace et performant. En particulier, les cours dispensés dans le cadre d’une classe, donc avec des effectifs réduits, les activités comme les évaluations régulières : devoirs surveillés, interrogations orales Les interrogations orales, les Travaux d’Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) ne sont pas proposés dans d’autres filières d’enseignement supérieur.

En contrepartie, dans ce système exigeant, l’étudiant doit être conscient qu’il doit tout mettre en œuvre pour profiter au mieux des conditions favorables mises à sa disposition. L’assiduité à toutes les activités est d’autant plus impérative que le dispositif est coûteux et que l’institution, donc le contribuable, attend qu’un usage optimal soit fait des moyens qui sont investis pour former les futurs cadres qui apporteront une contribution importante à la richesse de la Nation. Une implication insuffisante ou un défaut d’adhésion, nécessaires et indispensables pour réussir dans un système tourné vers la préparation à des concours de haut niveau, peut remettre en cause le maintien au lycée en CPGE en fin d’année scolaire.


impression
pdf

Actualités