Lycée du Parc

Accueil > ÉVÉNEMENTS DU LYCÉE


Retour sur la semaine franco-allemande

Nos élèves germanistes et leurs professeurs ont été bien inspirés lorsque, en automne 2016, ils ont lancé une grande réflexion autour du partenariat franco-allemand. En effet, dans les mois qui suivirent, la relation entre nos deux pays a été au coeur du débat dans les médias et sujet à controverses, la question européenne étant un enjeu majeur aujourd’hui et dans les années à venir.

La semaine franco-allemande en janvier 2017 au lycée du Parc a été l’occasion de mener cette réflexion à travers une exposition d´affiches et de travaux réalisés par les élèves et une conférence animée par le géopoliticien Pierre-Emmanuel Thomann.

Le point de départ était le constat des divergences entre les pays européens, tant sur les questions économiques que sur les politiques de l’immigration, de l’environnement et de la sécurité. On observe une volonté de renforcer les frontières, le repli sur soi, ainsi que l’émergence de mouvements populistes. Bon nombre de leaders politiques prônent le protectionnisme économique et présentent l’Europe comme un ennemi.

Dans la perception du voisin, il existe un grand déséquilibre entre la France et l’Allemagne :
La France regarde l’Allemagne, ce voisin « fort », avec un mélange à la fois de fascination, de rejet, de méfiance et de jalousie. En Allemagne en revanche, la France est quasiment absente des déclarations politiques. On part du principe que la France reste un partenaire fiable ce qui n’empêche pas la presse et la population outre-Rhin d’osciller entre railleries et incompréhension, tout en gardant de la France l’image d’une destination touristique privilégiée.

Or, après le Brexit et les dernières élections aux États-Unis, les observateurs s’accordent pour souligner l’importance d’une coopération franco-allemande renforcée. Mais comment faire vivre cette relation alors que la connaissance de l’autre est aussi limitée et repose encore souvent sur des stéréotypes ?

Entre l’ébauche de notre projet et aujourd’hui, fin de l’année scolaire 2017, la relation franco-allemande a nettement évolué : la France et l’Allemagne oeuvrent actuellement pour relancer une coopération plus efficace dans plusieurs domaines. L’engouement autour de la question du partenariat entre nos deux pays confirme a posteriori l’intérêt pédagogique du travail de nos élèves.

Comité d’organisation de la journée / semaine franco-allemande 2017 au Lycée du Parc :
Valentin MANDELKOW / Patrick LALLEMANT / Anne PACOT / Thérèse BARTHEL

PDF - 536.9 ko
Descriptif du projet
Feindschaft Freundschaft Sprache Couples Karikaturen Karikaturen D_plus Problème Ökologie

Vernissage - Club Photo

Ce jeudi 1er juin, le club photo du lycée du Parc a organisé son vernissage afin de mettre en lumière le travail des élèves mené tout au long de l’année sous la houlette de Annabelle Folliet - Artiste photographe et intervenante photo.

Pour cette exposition, les élèves étaient libres de choisir leur thème.

Marie Lecuelle en première S a choisi de s’exprimer sur "la liberté"

"La liberté est un droit qui a été trop souvent remis en cause récemment. Elle n’est pas acquise et nous devrions y faire plus attention. C’est pourquoi je trouve intéressant de mettre l’accent sur la liberté d’expression, de pensée et d’être."

Lysiane Faure en première S a choisi de s’exprimer sur "Four reasons why I take photos"

" Durant mon travail, je ne me suis pas fixée d’objectif précis. Je voulais obtenir une photo à la fois parfaite et naturelle. J’ai préféré garder celles qui semblaient les plus étonnantes."

Domitille Genot en première S a choisi de s’exprimer sur "Fantaisies Lyonnaises"

"Ce travail porte sur la lumière et ses reflets dans Lyon. Laissez vous porter par son esthétique d’hier, d’aujourd’hui et de demain."

Noémie Dupassieux, élève de première L a choisi de s’exprimer sur "High School Thoughts"

"Aucune retouche, tout est brut. Partons à la découverte d’un monde mélancolique accompagné d’une touche de poésie."

Cassidy Dacosta élève de première L a choisi de s’exprimer sur "Ceux que l’on ne voit pas"

"Vous voyez vos assiettes, mais pas leur travail. Et si on les rencontrait ?"

Ci-dessous quelques images du vernissage


Antoine Bozio, lauréat du prix du meilleur économiste 2017

Antoine Bozio, ancien élève du lycée du Parc, lauréat du prix du meilleur économiste 2017

Le prix du meilleur jeune économiste 2017 vient d’être décerné à Monsieur Antoine Bozio, ancien élève du lycée du Parc et aujourd’hui Directeur de l’institut des politiques publiques.

Antoine Bozio a été récompensé suite à son travail sur l’architecture des systèmes de retraite ou la question des rapports entre les prélèvements fiscaux ou sociaux et l’offre de travail et les niveaux de salaire.

Depuis sa création en 2000, le prix du meilleur jeune économiste décerné par Le Monde et le Cercle des économistes distingue l’excellence de la production académique des économistes français de moins de 41 ans, mais aussi leur contribution au débat public en matière de politique économique ou de prise de décision parmi les acteurs privés, en débordant éventuellement vers d’autres sciences sociales.

Le lycée du Parc est fier de son ancien élève et continue aujourd’hui sa politique d’excellence visant a préparer au mieux nos élèves aux concours aux Grandes Ecoles.


Voyage antique pour les classes d’hypokhâgne

Du 16 au 24 avril 2017, les classes d’hypokhâgne (A/L et B/L) du lycée du Parc sont partis en Grèce.
Au programme, découverte de Delphes, Athènes, Corinthe, Épidaure, Mycènes et Olympie. Une semaine de culture mais aussi de bonne humeur !


Franc succès pour nos médiatrices d’un soir pour la nuit des musées au MAC

Samedi 20 mai de 18h à 21h, Agathe, Camille, Sasha et Charlotte, élèves d’ECS première année (classe 822) ont participé à la nuit des musées au Musée d’Art Contemporain (MAC) de Lyon.

Elles ont proposé aux visiteurs, durant toute la soirée, une rencontre-conversation autour d’une oeuvre d’un artiste de leur choix (Catherine Opie pour Agathe, John Divola et Alex Israel pour Camille, Martine Syms pour Sasha et Samara Golden pour Charlotte).

Elles avaient suivi au préalable une petite formation à la médiation culturelle proposée par le Mac dans le cadre de la convention entre le lycée du Parc et le MAC.

A l’issue de leur prestation, elles ont toutes affirmé la joie et la richesse que leur a procurées l’expérience. Le dialogue avec le public, les questions improbables, la curiosité ou l’incompréhension parfois des visiteurs leur ont donné des émotions fortes qu’elles garderont en mémoire. Cette découverte in situ et in vivo de l’art contemporain fut donc un très beau moment.

Isabelle Lasfargue, professeur de culture générale, ECS, 822


0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40