Lycée du Parc

Accueil > ÉVÉNEMENTS DU LYCÉE


Le lycée du Parc engagé auprès de l’association "Pour un Sourire d’Enfant"

Mardi 4 avril 2017, Madame Béatrice Cavalié, professeur de SVT a représenté le lycée du Parc à la soirée de rencontre de l’association "Pour un Sourire d’Enfant" (PSE) à l’Université Lyon III.

À cette occasion, PSE a présenté son film "Au Cambodge, de la misère à un métier" reprenant les actions menées par l’association en 2016.
Mono, un jeune garçon élevé dans l’internat d’excellence de PSE au Cambodge et désormais enseignant était également présent.

Dans la soirée, Madame Cavalié, a remis deux chèques à l’association PSE. Un chèque de 1 100 au titre de la course solidaire du C3 (course citoyenne du centenaire du lycée du Parc, organisée en septembre 2016 et qui encourage les élèves à courir en faveur de valeurs solidaires). Et un chèque de 500 € provenant de l’Association Socio Culturelle (ASC) correspondant à la vente des lumignons lors de la cérémonie de la fête des lumières du 8 décembre 2016.


La Fondation lycée du Parc recherche des fonds


Témoignage de Sharjeel - ambassadeur de l’engagement associatif aux Etats-Unis

LE PROGRAMME

Le programme des Jeunes Ambassadeurs de l’Engagement Associatif est un programme initié par le gouvernement français à travers le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires (CGET) et l’ambassade des États-Unis en France. Il a pour but de promouvoir et saluer l’engagement associatif des jeunes français : lancé en 2008 pour les lycéens de la région parisienne, le programme s’étend aujourd’hui à six académies : Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Toulouse. Dans chaque académie, quatre élèves sont sélectionnés chaque année selon différents critères, dont principalement le goût pour l’engagement associatif.

CANDIDATURE

C’est suite à un email de mon professeur principal de première, Monsieur Junier, que j’ai pris connaissance du programme : dans un message où il avait plusieurs informations à nous donner, il avait évoqué cela, un peu rapidement, à la fin. Toutefois, ce programme m’a intrigué. J’ai fait quelques recherches et le concept m’a plu, j’ai donc décidé de monter un dossier et je l’ai envoyé, avec l’appui de Madame Lafitte, mon professeur d’anglais, qui d’ailleurs était également à l’origine d’un projet d’ouverture à l’international dans le cadre de la Fondation du lycée du Parc dans lequel je m’étais engagé.

SELECTION

Le 27 avril 2016, je reçois un appel : en sortant du lycée, c’est Joëlle GANTELET de la DRDJSCS (Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale) que j’ai au bout du fil. Elle m’annonce que je fais partie des 10 lycéens présélectionnés pour le programme et que je passerai un entretien le 20 mai à la DRDJSCS. Je comprends aussi que mon dossier a plu au jury et qu’il ne me « reste » plus qu’à assurer l’entretien…
C’est donc confiant, bien qu’un peu anxieux à l’idée de me dire que je suis tout près d’intégrer ce programme, que j’arrive ce vendredi matin, 33 rue Moncey. Après un contrôle d’identité, on m’invite à monter au deuxième étage, salle Louise Labbé. Je suis deuxième sur la liste, j’attends mon tour avant que Joëlle Gantelet n’apparaisse : c’est à moi. J’entre dans la salle et me retrouve face au jury composé d’une dizaine de personnes, dont Joëlle Gantelet qui est en charge du programme au niveau régional ; mais également une représentante de l’Éducation nationale ; Marion Georges du CABV (Centre Associatif Boris Vian) qui s’occupe de suivre les Jeunes Ambassadeurs Rhône-Alpes ; Clémence ROGER de l’Association pour le Développement des Initiatives Citoyennes et Européennes (ADICE) en charge du projet au niveau national ; Asma, une ancienne Jeune Ambassadrice ; Victor VITELLI, attaché culturel du consulat des États-Unis à Lyon ; et Clayton STANGER, alors consul des États-Unis à Lyon. Tout ce beau monde a alors le regard fixé sur moi, mais je n’ai pas le temps de stresser. En effet, la discussion commence et je suis lancé : l’entretien débute en anglais, avec le consul en personne ! Il me pose des questions sur ma vie, pour avoir une idée de mon niveau d’Anglais, important pour pouvoir se rendre aux États-Unis et y représenter la France. Je m’en sors bien : Clayton Stanger salue mon niveau, dit qu’il aime mon accent et fait savoir sa surprise quand je lui dis que j’ai acquis mes capacités à m’exprimer dans la langue de Shakespeare seulement à travers les cours que j’ai suivis à l’école. S’ensuit une discussion avec les autres membres du jury pendant une vingtaine de minutes : engagement, valeurs républicaines et françaises, motivation : les questions sont diverses. Mon engagement au sein de la Fondation Lycée du Parc ne laisse pas le jury indifférent.
On me remercie et je me dirige vers la sortie. J’entends alors le consul dire aux autres membres que la performance est bonne ; je sors confiant.
Quelques semaines plus tard, Joëlle Gantelet me téléphone : elle me félicite et me souhaite la bienvenue dans le programme !

PREMIERS PAS DANS LE PROGRAMME

(Le 22 juin 2016, je me rends au CABV pour une réunion de présentation du programme. Je découvre les trois autres Jeunes Ambassadeurs et l’Actrice Associative de ma promotion.)
Le 10 juillet 2016, direction Paris pour le week-end de formation nationale : c’est le moment de rencontrer tous les Jeunes Ambassadeurs 2016, originaires des cinq autres régions. C’est aussi l’opportunité d’en savoir plus sur le programme et plus particulièrement sur le séjour aux États-Unis : engagement associatif, rôle d’un jeune ambassadeur, attentes, craintes, …

LE SEJOUR AUX ETATS-UNIS

Le 20 octobre, c’est le grand jour : direction Washington DC ! L’avion a failli partir sans nous ; arrivés à l’aéroport, nous sommes bloqués environ une heure à l’entrée car un bagage a été abandonné… mais le destin en a voulu autrement : malgré les problèmes techniques aux bornes d’enregistrement et la foule liée à l’immobilisation du terminal pendant près d’une heure, nous arrivons juste à temps dans l’avion : c’est parti pour deux semaines inoubliables !
La première semaine, le groupe composé de 29 Jeunes Ambassadeurs et 6 Acteurs Associatifs reste ensemble. Nous sommes logés au National 4-H Conference Center, près de Washington DC. Durant cette semaine, nous visitons les lieux touristiques de la ville : musées (de science, d’art, d’histoire naturelle, …), mémoriaux, la Maison Blanche, le Capitole, … mais nous avons également droit à quelques visites privilégiées : l’ambassade de France à Georgetown ; l’EEOC (Equal Employment Opportunity Commision), un organisme public qui lutte contre les discriminations ; ou encore le Department of State, l’équivalent du ministère des affaires étrangères. Nous avons ainsi l’opportunité de rencontrer des personnes travaillant pour ces organismes (chargés de communication, diplomates, …) et d’interagir avec eux, leur poser toutes les questions. Nous participons également à diverses activités sur la politique aux États-Unis (le pays se préparait à voter pour élire son quarante-cinquième président), son histoire ou sur l’engagement. Pour cette dernière thématique, nous pouvons participer à différentes actions de bénévolat : nettoyer et planter des arbres dans un parc, aider à trier et ranger des objets dans un dépôt pour les personnes dans le besoin, ou encore préparer un brunch pour des sans-abris.

La deuxième semaine, les lycéens sont séparés en deux groupes : avec 13 autres jeunes, je suis accueilli à Glenelg Country School à Ellicott City (Maryland), tandis que les autres sont à Silver Spring (Maryland), à Northwood Highschool. Nous découvrons le système scolaire américain et le mode de vie outre-Atlantique puisque nous sommes hébergés chez des familles dont les enfants sont élèves dans nos lycées respectifs. Nous suivons certains cours avec les Américains, mais avons également des moments où nous nous retrouvons entre Français. Par exemple, nous allons une journée à Baltimore où nous visitons notamment le fort McHenry. Nous nous initions aussi aux traditions emblématiques un brin stéréotypées comme Halloween : le 31 octobre, les élèves arrivent déguisés, une parade se met en place et défile sur le campus, du lycée jusqu’à l’école maternelle en passant par la primaire, suivi de jeux pour les plus petits organisés par les lycéens.

LE WEEK-END D’ÉVALUATION

Le 20 janvier 2017, je retourne à Paris ; c’est le dernier moment commun à la promotion. Il s’agit du week-end d’évaluation du programme. Ce week-end commence par un temps fort, la réception à l’hôtel de Talleyrand, un hôtel particulier devenu aujourd’hui une propriété du gouvernement des États-Unis et qui sert principalement de lieu de réunions, de réceptions et de conférences, en présence de nos familles et professeurs. Pour ma part, mon père était présent, ainsi que Madame Lafitte. La cérémonie a pour but d’officialiser notre participation au programme, pour nous, Jeunes Ambassadeurs français mais également pour les Jeunes Ambassadeurs Américains qui sont également présents : comme nous, ils ont survolé l’Atlantique, mais eux, c’est la France qu’ils vont découvrir pendant deux semaines. J’ai l’honneur pendant cette cérémonie, de délivrer un discours pour représenter les Jeunes Ambassadeurs français de la promotion 2016 et faire un bilan de notre expérience. De plus, le 20 janvier est un jour spécial dans l’histoire, je décide donc de ne pas faire dans la neutralité. Car les valeurs prônées par le nouveau président américain ne sont pas celles du programme ni des Jeunes Ambassadeurs. Je fais passer un message à la fin de mon discours…
(La suite du week-end nous permet de faire le bilan de ce programme avec l’ADICE, en vue d’améliorations pour les promotions à venir, mais également pour nous aider dans nos futurs projets. Nous sommes aussi invités à continuer cette aventure en tant que Jeunes Ambassadeurs en devenant Jeunes Ambassadeurs Alumnis en rejoignant l’association des anciens du programme.)

Ce programme, peu connu mais extrêmement enrichissant, m’a permis de grandir. J’ai réalisé des choses que je n’aurais jamais pu faire, j’ai rencontré des personnes exceptionnelles, et j’ai vu mon esprit s’ouvrir à d’autres modes de vie, à d’autres personnes, à d’autres idées. Je tiens à remercier tous les acteurs de ce programme une nouvelle fois, ainsi que Madame Lafitte qui m’a poussé à croire en ce projet et fait preuve d’un soutien immense envers ses élèves. Aussi, j’invite tous les élèves qui seraient tentés par ce programme, à condition qu’ils répondent aux critères, à s’engager dans cette expérience unique. J’appelle par la même tous les jeunes – et les moins jeunes – à prendre part à ce merveilleux concept qu’est l’engagement associatif et citoyen, qui permet l’acquisition de valeurs essentielles dans un monde où les besoins et les inégalités persistent, voire se creusent.

Sharjeel Tahir
Interne de la Réussite au Lycée du Parc
Terminale Scientifique


La Fondation HEC soutient le lycée du Parc

Pour la deuxième année consécutive, la Fondation HEC renouvelle son soutien auprès du Lycée du Parc dans le cadre de son dispositif "HEC pour tous", qui permet d’aider 14 établissements à CPGE.

Cette année, 4 élèves du lycée du Parc ont bénéficié d’aides financières pour un montant total de 4 450 €.

Un grand merci à la Fondation HEC !

Ci-dessous quelques photos de la remise des chèques en présence des 4 élèves boursiers scolarisés en prépa commerce (Lou-Anne Lorphelin - 922, Imane Moussaïd - 921, Alexandre Magnin - 921 et Michel Crépel - 922) du proviseur Monsieur Pascal Charpentier, de Madame Pascale Platel, Proviseure adjointe chargée des CPGE et Madame Rude Marie-Laurence, Adjointe au Proviseur.


Mardi gras

Aujourd’hui le lycée du Parc célèbre Mardi gras, élèves et professeurs ont donc endossés leurs plus beaux costumes !

À cette occasion les professeurs de la classe de PSI* (Physique Sciences de l’Ingénieur) ont souhaité adresser un mot d’encouragement à leurs élèves de deuxième année qui présenteront prochainement les concours aux Grandes Ecoles.

Retrouvez quelques photo ci-dessous et à venir la vidéo d’encouragement du maître à ses élèves !


0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35