Lycée du Parc à Lyon

Accueil > ACTUALITÉS > Visite du montage de l’exposition autour du thème du corps au Musée d’Art (…)


Visite du montage de l’exposition autour du thème du corps au Musée d’Art Contemporain de Lyon

Le lundi 20 février, un groupe composé d’élèves de terminale en spécialité histoire des arts et d’étudiants de prépa ECG , a pu assister en exclusivité à la mise en place de l’exposition du Musée d’Art Contemporain de Lyon (M.A.C.), dont le vernissage a eu lieu quelques jours plus tard, le jeudi 23 février. Le musée n’étant absolument pas ouvert au public pendant cette période là, ce fut une énorme chance pour ces élèves.

Cette exposition est composée de plusieurs œuvres ayant pour thème commun le corps et notre lien à ce dernier. Au premier étage sont exposées des œuvres issues de l’impressionnante collection du musée (plus de 1500 oeuvres) en lien avec cette thématique, puis au 2e étage, La peau est une fine enveloppe, de Nathalie Djurberg & Hans Berg, qui mêle installations géantes et films d’animation, et enfin au 3e étage, le film Interfears de Jesper Just.

Les élèves étaient accompagnés pour cette occasion de Mme Oiry Lecoutre, professeure de spécialité histoire des arts en terminale, de Fanny Ventre, Chargée d’action culturelle du musée, et d’Olivier Emeraud, directeur technique.

Le M.A.C. n’est pas un musée comme les autres. C’est le seul musée d’art contemporain français qui n’est ouvert que lorsqu’il accueille des expositions temporaires, car selon Thierry Raspail, premier directeur du musée, il était trop étroit pour contenir à la fois des expositions temporaires et une collection permanente. Ce choix était aussi motivé par la volonté de renouvellement permanent des expositions pour le public.

Ainsi, avant chaque exposition, tout le musée est remanié selon les envies de l’équipe et des artistes, qu’il faut réussir à concilier, et à appliquer à la réalité matérielle du musée.
Ce travail est placé sous le contrôle d’Olivier Emeraud, que les élèves ont eu la chance de rencontrer. Il lui appartient aussi, selon les expositions, de construire une partie voire l’intégralité d’une œuvre, et de trouver les moyens et les matériaux techniques pour donner vie aux œuvres imaginées par les artistes. C’était ici le cas d’une partie de l’exposition de Nathalie Djurberg et Hans Berg, qui a été fabriquée par les artistes et les équipes du musée.

Le propre de l’art contemporain, et ce qui fait sa popularité, est sa diversité. Dans les trois expositions du M.A.C., on peut en effet retrouver des installations plus ou moins grandes, des projections vidéos, des tableaux, des captations vidéos de performances, propres à ce type de création artistique. Chacun peut s’y retrouver.

Ainsi, ce fut une expérience très enrichissante pour ces élèves, qui ont pu en apprendre plus sur le monde de l’art contemporain ainsi que sur le fonctionnement et l’organisation d’un musée.
D’autres projets en collaboration avec le Musée d’Art Contemporain sont à venir au sein du lycée du Parc, qui accueillera bientôt dans ses bâtiments des œuvres de la collection du M.A.C. !

Jade Demarne, étudiante en première année de prépa ECG.

Semaine des Arts au lycée du Parc du 10 mars au 7 avril 2023.
Programme.


impression
pdf

LES CANDIDATS ADMIS EN 1re ANNÉE DE CPGE AU LYCÉE DU PARC À LA RENTRÉE 2024 DOIVENT TÉLÉCHARGER LEUR DOSSIER D’INSCRIPTION EN SUIVANT LE LIEN CORRESPONDANT DONNÉ DANS LE MESSAGE D’ACCEPTION DÉFINITIVE DE LA PROPOSITION PARCOURSUP.