Lycée du Parc
http://lyceeduparc.fr/ldp/article894.html
Les concours
dimanche, 6 janvier 2019

Le recrutement par concours anonymes nationaux : le pire des modes de recrutement ?

Pilier du système des classes préparatoires aux grandes écoles , il fut l’objet de contestations multiples, surtout ces dernières années . Il fut chargé de tous les maux :

Dans le domaine de la critique, l’imagination ne sait pas s’arrêter aux bornes fixées par le bon sens...

Mais on n’en connaît pas de meilleur !

En effet, ce mode de recrutement, s’il perdure depuis si longtemps doit tout de même présenter certains avantages indiscutables !

Une évolution raisonnée

Il semblait donc totalement déraisonnable de tout supprimer, de tout démolir dans une branche de l’enseignement supérieur qui reste (même les universitaires sont d’accord) le mode de transition le plus efficace entre l’enseignement secondaire et les exigences de l’enseignement supérieur. D’autant plus que les systèmes proposés en remplacement (recrutement sur dossier essentiellement) étaient loin de convaincre par leur efficacité et aussi leur coût, tant pour les parents que pour l’état.. Il fallait donc réagir et adapter le système aux besoins réels de l’univers technologique du futur.

La réforme de 1995

Les Grandes Écoles, en contact direct avec le monde de l’emploi, ont donc pris note de ces critiques et fait des propositions d’adaptation qui devinrent les grandes lignes de la réforme de 1995.

Réformes de détail diront certains ; profonds bouleversements prétendront d’autres ! Quoi qu’il en soit, l’application depuis cinq ans de ces nouveaux critères a nettement fait évoluer le monde des concours de recrutement.

Et dans la pratique ?

Les classes préparatoires aux grandes écoles du Lycée du Parc ont abordé cette nouveauté avec bonne volonté et bon sens ; tous les enseignants ont joué le jeu de la réforme pour la plus grande efficacité de la préparation de leurs étudiants.

Décidément, le monde souvent qualifié de sclérosé et réactionnaire des enseignants de classes préparatoires semble faire preuve d’une adaptabilité qui en surprend plus d’un !