Lycée du Parc

Accueil > VIE CULTURELLE > Semaine de la non violence > [Semaine de la non-violence] - Concert I Muvrini


[Semaine de la non-violence] - Concert I Muvrini

Mercredi 15 décembre 2021
Un concert sous le signe de la non-violence...

pour nous projeter en chansons dans notre semaine de Janvier 2022 consacrée à la Non Violence, au Parc et ailleurs !

Le hasard du calendrier a fait qu’en amont de la semaine Non Violence en Janvier sur Lyon et sa périphérie, le groupe I Muvrini, se produise à l’amphi 3000, à la Cité Internationale, le mercredi 15 décembre 2021, à 20 h et son leader n’est autre que Jean-François Bernardini, président de la fondation Umani, qui vient pour sa conférence La Non Violence, ça s’apprend.

Jean-François a proposé, à tous les établissements prévus pour sa venue du 24 au 28 janvier 2022, une dizaine de places pour des élèves intéressés. Presque soixante jeunes ont été heureux de participer à ce concert et de découvrir cette musique du cœur, corse parfois, mais pas que... une musique du monde surtout où la non-violence rayonne discrètement, mais sûrement.

Les élèves ont ovationné Ma sœur musulmane qui prône la tolérance au lendemain des attentats terroristes de 2015, ont frémi avec Papa ne fait pas ça , une nouvelle chanson sur les violences conjugales, mais aussi ont ri et dansé sur les rythmes plus endiablés d’autres chansons et ont découvert la force des polyphonies corses.

Mais laissons la parole à ces jeunes qui savent mieux que quiconque traduire leurs ressentis :

Écoutez, j’aimerais vous remercier pour cette fabuleuse soirée !! J’ai adoré ce concert, j’ai adoré les bonnes ondes qui s’en émanaient, ce n’était que du bonheur. Ces chanteurs sont aussi émouvants et merveilleux que les valeurs qu’ils prônent. « Ils parlent la paix » comme je le leur ai dit ce soir.
Jean-François est une personne fabuleuse. Il est de ceux « qui portent le paradis sur leur visage ».
J’ai ressenti une profonde légèreté durant l’entièreté du concert, et plus encore, lorsque nous nous entretenions personnellement avec lui.
Le monde a besoin de sa lumière, le monde a besoin de plus de personnes comme lui. Il parle le langage universel qu’est la paix.
Résulte du cœur, des discours, des valeurs et des sourires de cet homme, une béatitude intense qu’il fait ressentir à ceux qui savent l’écouter.

Saliha Benna classe de 606, propos envoyés le soir même.

J’ai apprécié venir à ce concert, car les sujets exploités ont été traités de la meilleure des manières qu’il soit. Jean-François Bernardini a su manier les mots et la musique à la perfection pour faire passer le message. Bravo et encore merci pour ces belles pensées positives !
Dania ZEROUG classe de 503

Ce concert est une expérience inoubliable, nous avons tous été transportés par des flots de paroles corses résonnant harmonieusement, en accord avec une mélodie des plus belles et des plus touchantes. La chanson « 2043 » a fait battre nos cœurs à l’unisson, cri de rage et d’appel à l’aide, toute la salle était galvanisée et « hypnotisée par un lien fort et incompréhensible » (Marcel Proust). Jean-François Bernardini à l’image de sa musique est un chanteur-compositeur calme et engagé qui ne prône pas un rêve d’un monde sans violence, mais le défend comme un idéal par ses chants et son discours.
Orellann Chevallier classe de 501

J’ai assisté au concert I Muvrini et ce fut un merveilleux moment en compagnie de mes camarades. La salle étant remplie et les chansons étant magnifiques, l’ambiance ne pouvait être qu’incroyable ! Ce moment restera d’ailleurs gravé dans ma mémoire dans mon cycle de lycéenne, alors merci à tous !
Alix Durieux classe de 501

Je peux dire que ce concert était très animé, on arrivait à « accrocher » aux chansons et je pense que certaines nous avaient touchés au niveau personnel. La chanson que j’ai préférée le plus était sûrement celle accompagnée par la cornemuse avec Loïc Taillebrest ; le musicien était très énergique et il a réussi à nous transmettre toute cette énergie. Ce concert m’a aussi marquée, car, à la fin, j’ai eu l’honneur de monter sur scène avec mes camarades, chose qui ne m’arrive pas souvent. En tout cas, c’était une expérience inoubliable !
Eva Ghenciu classe de 503

Le concert m’a permis de me faire découvrir Jean-François et sa musique que je ne connaissais pas avant ce jour. Il y avait une bonne ambiance et même si ce n’était pas gagné, j’ai plutôt bien aimé.
La rencontre avec JF m’a permis d’en apprendre plus sur le sujet de la non-violence. C’était très instructif, je garderai ses conseils en tête. Cette expérience était très intéressante et m’a permise d’ouvrir les yeux sur ce sujet. Je remercie Jean-François d’être venu et espère que les prochains élèves seront aussi intéressés que je l’ai été.

Eva Fiori classe de 501

J’ai été au concert de du groupe I Muvrini le 15 décembre, c’était un concert vivant et touchant. J’ai beaucoup aimé les chansons les plus rythmées. L’ambiance était apaisante on se sentait bien et on avait envie d’écouter le groupe pendant longtemps.
J’ai beaucoup aimé les choix lumières qui étaient très agréables à regarder.

Noamie Golvin-Bourillon classe de 501

J’ai beaucoup aimé l’ambiance du concert qui envoyait de bonnes ondes au public, les voix des chanteurs qui étaient incroyables, puissantes et profondes. J’ai aimé toutes les chansons, mais ma préférée reste « Ma Sœur Musulmane ». Elles avaient tous un beau message, celui de la non-violence que ce soit pour la nature et les êtres vivants, mais celle-ci me touche particulièrement. Ma rencontre avec Jean-François s’est super bien passée, c’est une personne agréable et sociable avec qui on aime parler, pour sa bonté, sa gentillesse et ses idées. Pour finir, le passage avec la cornemuse m’a énormément plu !
Delya Bechekir classe de 604
*******************************

À la fin du spectacle, Jean-François Bernardini a invité les élèves des différents établissements présents à monter sur scène, avec les dessins que chacun d’entre eux avaient conçus, justement pour préparer cette semaine consacrée à la non violence sur Lyon.

Vous trouverez ci-joint ces dessins et nous pouvons remercier au passage deux élèves du lycée du Parc, Eva Ghenciu en 503 pour son magnifique logo en noir et blanc avec la girafe qui enlace la cour d’honneur du Parc ainsi que Dania Zeroug en 506 et ses girafes colorées qui arborent tous les établissements de Lyon participant à ce projet, le tout en intégrant une phrase du Matmaha Gandhi : « La non violence est infiniment supérieure à la violence, le pardon est plus viril que le châtiment. Le pardon est la parure du soldat. »
Pour les autres dessins , ce sont Lilou CANO, élève en 4e du Collège Notre Dame de Bellecombe Lyon 6e et pour le collège Ampère Lyon 2e, Valeria Simiot-Malysheva en 3e pour l’affiche dénonçant les conséquences de l’autodestruction suite au harcèlement moral, ainsi qu’Elia Moutrille en 5e, pour le dessin symbolique avec la colombe.
À l’issue du concert, tous les élèves ont pu prendre le temps d’un échange très apprécié avec Jean-François Bernardini, au même titre que les proviseurs du lycée du Parc Monsieur François Beckrich, Monsieur Romuald Eyraud et du Lycée Jacques Brel à Vénissieux, Monsieur Damien Coursodon ainsi que des personnalités du Rectorat et de l’Académie, à savoir le Monsieur le Recteur de l’Académie de Lyon, Olivier Dugrip, Monsieur le Secrétaire général de l’Académie de Lyon, Olivier Curnelle, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, Philippe Carrière, Madame Aline Vo-Quang, Inspectrice d’Académie adjointe du Rhône .
Vous trouverez en annexe quelques clichés, mais de piètre qualité parfois _et nous vous prions de nous en excuser !_ qui retracent un peu la soirée, ainsi qu’un article du progrès paru le 29/11/2021 que nous avions donné aux élèves de secondes pour faire découvrir leur futur conférencier.

La photo en illustration de cet article du progrès est prise avec les 150 élèves du Lycée du Parc, le 3 mai 2018, quand ils avaient chanté Alep avec Jean-François sur la scène du Zénith à Saint Étienne, sous la direction de leur professeur de musique Arnaud Baleste. Une belle aventure qui continue ! Sachez que les bénéfices de ce concert, Ensemble pour la non violence ,,ont été reversés intégralement à l’association Cœur Vert et à la fondation Umani pour financer la formation destinée à réguler la violence dans les stades, action engagée par M. Bernardini avec le club de Saint-Étienne.

Pour ce qui est du concert du mercredi 15 décembre 2021, il fut bien le reflet de l’engagement du poète et de l’artiste qu’est Monsieur Bernardini ; il ne vous restait plus qu’à apprécier les rencontres avec nos élèves dans les établissements lors des conférences sur Lyon du lundi 24 au vendredi 28 janvier.

Patricia Blanchon Professeur de Lettres au lycée du Parc Coordinatrice de la semaine Non Violence au Parc et sur Lyon


impression
pdf